Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

BRAVO Audrey Diwan

La réalisatrice Audrey Diwan remporte le
Prix Alice Guy 2022 pour son film L'Evénement

"Je suis infiniment heureuse et d'autant plus honorée que j'estime beaucoup la qualité des autres films en lice, la diversité des propositions.

Au cours, des derniers mois, j'ai souvent entendu répétés ces mots : "c'est l'année des femmes".

J'en profite pour le dire : j'espère sincèrement qu'il ne s'agit pas d'une année mais de l'évolution d'un système", a confié Audrey Diwan à l'annonce du résultat. 

 Audrey Diwan pour Les Lumières  ©Sylvie Castioni

BRAVO à Jasmila Žbanić

"Quo vadis, Aida ?" - "La voix d'Aida" de la réalisatrice Jasmila Žbanić remporte le prix du meilleur film mais aussi de la meilleure réalisation et de la meilleure actrice aux "European Film Awards" .

Synopsis:

Srebrenica, juillet 1995. Modeste professeure d'anglais, Aida vient d'être réquisitionnée comme interprète auprès des Casques Bleus, stationnés aux abords de la ville. Leur camp est débordé : les habitants viennent y chercher refuge par milliers, terrorisés par l'arrivée imminente de l'armée serbe. Chargée de traduire les consignes et rassurer la foule, Aida est bientôt gagnée par la certitude que le pire est inévitable. Elle décide alors de tout tenter pour sauver son mari et ses deux fils, coincés derrière les grilles du camp.

https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=285499.html

https://fr.euronews.com/culture/2021/12/12/la-voie-d-aida-meilleur-film-europeen-2021-rend-hommage-aux-femmes-de-srebrenica

 

 

 

A noter:

Ce film faisait parti de la programmation de notre festival "Et pourtant elles tournent!" Edition 2021 que, comme vous le savez, nous avons du reporter pour des raisons sanitaires.

Rendez-vous en 2022 avec , nous en sommes convaincues, d'autres magnifiques films de réalisatrices.

A voir sur arte.tv

Et pourtant elles tournent...

Lancé en décembre 2020 par ARTE, en partenariat avec la Scam, le concours de courts métrages documentaires “Et pourtant elles tournent” a dépassé toutes les attentes. Ouvert aux réalisatrices résidant en France et en Allemagne, il a en effet réuni plus de 800 films autour d’un thème unique : “Besoin de personne”. Au terme d’un processus de sélection, le jury présidé par l'autrice de bande dessinée Pénélope Bagieu, et composé de plusieurs documentaristes et essayistes a récompensé 24 films en privilégiant la qualité de réalisation, le regard et l’originalité.

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-020284/et-pourtant-elles-tournent/

On vous recommande cette nouvelle série diffusée sur ARTE : Sublime!

H24

24 heures dans la vie d'une femme

Inspirée de faits réels, une série manifeste qui rend compte des violences faites aux femmes au quotidien. Sur une idée originale de Nathalie Masduraud et Valérie Urrea, 24 films courts audacieux, d’après les textes de 24 autrices européennes, interprétés par 24 actrices d’exception. Une diversité de voix et de talents, dans une collection forte et engagée.

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-021432/h24/

 

Festival lumière 2021

« L’association Femmes-Cinéma-Egalité » apprécie avec grand plaisir que le 13ème Prix du Festival Lumière sur la Métropole de Lyon ait été décerné ces jours à Jane Campion, une immense réalisatrice connue dans le monde entier pour ses films frémissants explorant l’âme humaine et les paysages où évoluent ses personnages.  

Le Festival a aussi honoré nombre de femmes cinéastes dans l’Histoire, réalisatrices longtemps méconnues et sous-estimées et qui aujourd’hui conquièrent un nouveau public.

Enfin, la venue d’Irène Jacob comme nouvelle Présidente de l’Institut Lumière nous réjouit aussi et nous espérons que ce sera l’occasion de tisser des liens avec nos activités ».

Jane Campion entourée de Nadine Labaki, Irène Jacob et Julia Ducournau

© Olivier Chassignole

Lire l'article : http://www.festival-lumiere.org/lecture-zen/le-sacre-de-jane-campion.html

 

 

Les réalisatrices sont aujourd'hui récompensées par les plus prestigieux festivals de cinéma. Félicitations!

Après "Titane" de Julia DUCOURNAU qui a obtenu la Palme D'Or à Cannes, Audrey DIWAN vient de remporter le Lion d'Or à la Mostra de Venise pour son Film 'L'Evènement". Félicitations! Notons également que la réalisatrice Chloé ZHAO a reçu le Lion d'Or  en 2020 pour son film "Nomadland".

 

 

 

Audrey Diwan, réalisatrice française

"L'évènement" D'après le roman éponyme d'Annie Ernaux. Ce film intimiste et féministe raconte le parcours d'une jeune femme qui avorte clandestinement.

SYNOPSIS ici

Les femmes se distinguent aussi à Venise dans la catégorie VR  :

Meilleure expérience de réalité virtuelle : « Le Bal de Paris de Blanca Li » (dir. Blanca Li). A découvrir ici

Meilleur Grand Prix du Jury VR : « Goliath : jouer avec la réalité » (dirs. Barry Gene Murphy, May Abdalla). A découvrir ici

Prix CST au Festival de Cannes

La Commission Supérieure Technique de l’Image et du Son (CST), est heureuse de décerner : le Prix de la Jeune Technicienne de Cinéma à Armance Durix, cheffe opératrice son sur le film Mi Iubita, mon amour de Noémie Merlant.

Merci au collectif 50-50 pour avoir diffusé cette information que nous avons le plaisir de partager sur notre site.

Article à lire ici.

 

"Femmes ici et ailleurs"

Magnifique magazine que nous aimons tout particulièrement

Dans son dernier numéro de mai-juin, le magazine "Femmes ici et ailleurs" nous emmène entre autres, sur l'Océan Viking avec l'association SOS Méditerranée qui compte un grand nombre de femmes engagées dans les opérations de sauvetage en mer, à toutes les fonctions : mécanicienne, cheffe d'équipe, soignante, logisticienne, sauveteuse ...

Pour vous abonner ou découvrir le site :

femmesicietailleurs.com

"Les femmes s'emparent du cinéma"

Une exposition en plein air tirée du livre

100 grands films de réalisatrices,

de Véronique Le Bris

Hôtel de ville de Paris du 11 au 31 mai.

Nous avons beaucoup aimé:

"Adam" de Myriam Touzani - Maroc, France, Belgique - Fiction

"Je m'appelle Bagdad" de Caru Alves de Souza - Brésil - Fiction

"Kuessipan" de Myriam Verreault - Canada - Fiction

"Le mariage de Rosa" de Icia Bollain -Espagne - Fiction

"My Favorite War" de Ilze Burkovska Jacobsen - Lettonie, Norvège - Documentaire

"The perfect Candidate" de Haifaa Al Mansour - Arabie Saoudite, Allemagne - Fiction

"Playlist" de Nine Antico - France - Fiction

"Slalom" de Charlène Favier - France - Fiction

"True Mothers" de Naomi Kawase - Japon - Fiction

"La vie de château - JP " de Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H'limi - France - Animation

"La Voix d'Aïda" de Jasmila Zbanic - Bosnie - Fiction

"Ateliers" de Jean-Claude Carrière

En hommage à Jean-Claude Carrière, décédé récemment, nous avons un coup de coeur pour son livre Ateliers (édition Odile Jacob 2019). JC Carrière fait revivre ses nombreuses collaborations en tant que scénariste avec des  réalisateurs prestigieux (Jacques Tati, Pierre Etaix, Luis Bunuel, Jean-Luc Godard, Jean-Paul Rappeneau, Milos Forman…). Il montre aussi la fabrication concrète des films en expliquant le travail et l’articulation des divers métiers du cinéma dans lesquelles de nombreuses femmes s’illustrent: monteuses, actrices, costumières…

Un livre très intéressant pour pénétrer dans l’atelier du cinéma !

OSCARS 2021

Nomadland a été sacré meilleur film, Chloé Zhao a obtenu la statuette de la meilleure réalisatrice – accordée à une femme pour la deuxième fois, seulement, dans l’histoire – et son interprète principale, Frances McDormand, est meilleure actrice, pour la troisième fois de sa carrière (après Fargo, en 1997, et 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance, en 2018). Elle rejoint dans le club des triplement couronnées Meryl Streep, Ingrid Bergman et Katharine Hepburn.

 

 

La parité dans le cinéma en 2021